La spécificité de la cuisine vietnamienne repose sur des mélanges d’herbes et d’épices, ainsi que sur des méthodes de cuisson et un ensemble d’habitudes alimentaires propres au peuple vietnamien. Un grand nombre de plats ont une base constituée de légumes (crus), omniprésents dans les ingrédients de cette cuisine et le riz est aussi une composante essentielle et vous retrouverez ci-dessous le détail de nos spécialités

Cuisine du Nord
• Banh Xeo : crepe vietnamienne farcie aux crevette et au porc.
• Bo bun: vermicelles de riz avec des légumes et du boeuf en julienne.
• Cha gio, (nems) rouleau de galette de riz frit, farci à la viande de porc ou crevette et crabe.
• Pho: soupe nationale, bouillon vermicelle, avec de l’émincé de bœuf prise au petit déjeuner et aux différents repas.
Cuisinie du Sud
• Banh cuon: raviolis à la vapeur au porc haché et champignons noirs.
• Bun bo Hue : bouillon à la citronelle avec vermicelles de riz et emincé de bœuf
• Goi Cuon : roulé d’été froid au crevette
Les baguettes : Banh Mi : l’un des nombreux héritages culturels de la domination coloniale française que l’on va dériver en sandwichs, garnis d’un ensemble de crudités, ainsi que de boulettes de viande ou de pâté.

A venir : Ta Pin Lu: fondue fondue de fruits de mer. Un réchaud avec une marmite contenant du bouillon placé au milieu de la table et les convives font bouillir de la viande, des légumes (sauf la salade) et des vermicelles. Chacun se sert à sa guise. On enroule dans chaque galette différents ingrédients ou on prépare sa soupe dans un bol.

Les baguettes : Banh Mi : l’un des nombreux héritages culturels de la domination coloniale française que l’on va dériver en sandwichs, garnis d’un ensemble de crudités, ainsi que de boulettes de viande ou de pâté, appels : bánh mì xíu mại ou bánh mì pâté.